Workshop C² : Quel est l’avenir du communiqué de presse ? Les 10 trucs et astuces de Hans Vandendriessche

ByMaxime Hantson

Workshop C² : Quel est l’avenir du communiqué de presse ? Les 10 trucs et astuces de Hans Vandendriessche


Salle comble pour le premier lunch C² de l’année avec des participants unanimement satisfaits. Hans Vandendriessche, rédacteur en chef de Belga, nous a préparé une présentation passionnante sur le fonctionnement de notre agence de presse nationale et a enrichi les participants de nouvelles connaissances. Il a profité du lunch CSquare, dont le thème était l’avenir du communiqué de presse, pour nous donner un aperçu afin d’améliorer la communication avec Belga. Nous vous partageons avec plaisir ces 10 conseils pratiques.

1. Ne jamais hésiter à contacter Belga

L’agence est joignable 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Depuis 2014, huit journalistes sont correspondants Belga depuis Sydney. Avec le décalage horaire, ils travaillent de jour et peuvent ainsi traiter l’information de façon optimale. La plupart des informations diffusées lors des premières matinales en radio sont d’ailleurs compilées depuis l’Australie.

2. Consulter l’agenda

Huit journalistes sont en charge de l’agenda Belga, le seul calendrier rassemblant tous les événements nationaux et internationaux intéressants pour la presse belge. Consulter quotidiennement l’agenda permet dès lors d’avoir une longueur d’avance sur l’actualité. 80% des dépêches sont publiées suite à ce qui était prévu au préalable dans ce calendrier virtuel mis à jour plusieurs fois par jour.

3. Le communiqué de presse est-il mort ?

La réponse est : non ! Le communiqué de presse reste l’une des sources les plus fiables pour les journalistes. Une règle d’or est de penser à la synthétisation. Un communiqué efficace est écrit en une seule page A4, de manière structuré et vivant.

4. Eviter un communiqué de presse en anglais

Depuis quelques années, certaines entreprises ont pris l’habitude d’envoyer leurs communiqués de presse dans la langue de Shakespeare. Néanmoins, ceux-ci sont moins traités par les journalistes. C’est pourquoi il est préférable de toujours communiquer en français et en néerlandais.

5. Communiquer le dimanche ? Pourquoi pas !

Généralement, il y a moins d’actualité le dimanche et le lundi. Lors de ces journées, un communiqué de presse est plus propice à la publication par Belga, en cas de vraie nouvelle naturellement, car de nombreux médias sont à la recherche d’information. N’hésitez donc pas à envoyer votre communiqué dès le dimanche.

6. 17h, c’est déjà trop tard !

Sauf cas exceptionnel, 17h est l’ultime deadline de la journée. Après celle-ci, votre communiqué aura peu, voire aucune, répercussion. Reportez, si possible, l’envoi au lendemain matin. Attention pour le vendredi après-midi, où cette deadline est même avancée à 15h.

7. Être clair dès la première dépêche

Il est rare qu’une adaptation d’une dépêche Belga, même envoyée quelques minutes après la première, soit encore reprise par les médias. Il est donc recommandé d’être aussi clair que possible dès l’envoi de la première information.

8. La notion d’embargo

Belga travaille avec deux sortes d’embargo. Avec un embargo « classique », Belga peut déjà communiquer votre information à ses clients ; tandis qu’avec un embargo « strict », les informations ne sortiront pas des bureaux de l’agence avant la date et l’heure convenues.

9. Rester disponible

Après l’envoi d’un communiqué de presse, certains journalistes souhaitent étayer leur récit avec votre réaction ou analyse de la situation. C’est pourquoi il est important de rester disponible pour répondre aux questions. 

10. La conférence de presse classique ne peut marcher qu’en cas d’annonce importante

Terminons par un point clé : la conférence de presse. Celle-ci n’est efficace que si vous souhaitez annoncer une nouvelle importante à tous les médias en même temps ou s’il y a un aspect très visuel que vous désirez montrer.

 

Leave a Reply